le sens de l'effort imaginaire !




Le fonctionnement de notre cerveau est absolument passionnant... il gouverne toutes nos actions, vous le saviez déjà ! mais le plus étonnant est que notre corps réagisse aux actions... qu'elles soient réellement ou non effectuées !.



C'est ce que démontre Alain Berthoz dans son livre "Le sens du mouvement" (Ed. Odile jacob).

En voici un extrait (p38): « Une expérience récente a également montré la nature centrale du sens de l’effort : un sujet devait accomplir un déplacement en marchant, puis il devait rester sur place et seulement imaginer le mouvement.
II est en effet connu qu’il faut le même temps pour effectuer mentalement une tache motrice que pour l’exécuter réellement.

Cette «isochronie » ( Est isochrone ce qui est égal en durée, ce dont le temps est identique) est utilisée par exemple, par les entraîneurs avec leurs champions.
Si l’on demande au sujet de faire le même trajet en imaginant qu’il a les épaules chargées d’un poids, la durée du trajet mental est modifiée.
De plus, cette charge virtuelle entraîne des modifications de la fréquence cardiaque et de plusieurs autres indices végétatifs comme si l’effort était vraiment plus grand.

L’imagination de l’effort mesuré par les capteurs a donc les mêmes conséquences que sa réalité. »





Illustration de cette découverte :
Un ami ( il se reconnaîtra en lisant ce billet) me racontait récemment qu'après avoir été opéré, pour remplacer sa hanche bien fatiguée par une jolie prothèse toute neuve... son médecin lui faisait faire, seulement 48 heures après cette lourde intervention, ses premières séances de rééducation.

Mais ces séances étaient très particulières:
Il devait resté allongé sur son lit d'hôpital ( il n'avait pas la choix ne pouvant pas encore se lever), fermer les yeux, et faire dans sa tête, les exercices demandés par son médecin :
lever lentement une jambe, puis l'autre... plier un genou, puis l'autre... durcir ses abdominaux puis les détendre...etc...

Et le plus étonnant, c'est que le lendemain de cette première séance, il ressentait des courbatures dans tout son corps !
Il en parla au médecin qui lui fit cette jolie réponse... "Aujourd'hui nous ferons une séance, tout en douceur, car celle d'hier était probablement un peu trop intense !"



Autre expérience de visualisation :
Imaginez-vous en train de couper un citron en quartiers, de humer un de ceux-ci, puis d'y mordre à pleines dents, le jus coulant dans votre bouche...
Si vous savez ce qu'est un citron et que vous avez fait l'exercice consciencieusement, il est probable que vous ayez salivé en réaction à la forte acidité du fruit – même si cette acidité n'était qu'imaginaire.

Etonnant, non !

Allez, au plaisir de vous lire... Enjoy !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.point-fort.com/index.php/trackback/545

Haut de page