La philosophie, c'est bon pour nos neurones

Pour soutenir tous les lycéens qui planchent sur le Bac PHILO  aujourd'hui !
voici une jolie philo-fable de Diogène...
...avec, bien sûr, une introduction, un développement, et... une conclusion ;-)

Après la mort de Socrate (399 av. J.-C.), ses disciples se sont dissipés et ont crée des nombreuses écoles philosophiques.

En plus de Platon, d'autres philosophes qui, en grande ou petite mesure avaient été ses disciples, ont poursuivi sa pensée en différentes directions, et même dans des directions opposées.

Une de ces écoles a été l'Ecole Cynique, fondée par Antisthène (approximativement 445 - 365 av. J.-C.), et dont le philosophe Diogène de Sinope a appartenu. (né à Sinope - aujourd'hui Sinop, Turquie, environ 413 - 327 av. J.-C.)

Ce philosophe grec est surtout connu pour son amour absolu de la liberté et de la nature ...

Une de ses anecdotes les plus connues est celle, où Diogène était en train de souper d'un frugal repas de lentilles quand il fut interpellé par le philosophe Aristippe, qui, de son coté, menait une existence dorée car il faisait partie des courtisans du roi.

Avec un peu de mépris Aristippe lui lança :

« Tu vois, si tu apprenais à être soumis et à ramper devant le roi, tu ne serais pas contraint de te contenter de déchets, comme ce vulgaire plat de lentilles ».

Et Diogène a rétorqué :

« Si tu avais appris à te contenter des lentilles, tu n'aurais pas à ramper devant le roi ! ».



Diogène critiquait les différences de classes, prêchait l'ascétisme.
La tradition lui a attribué audace et indépendance devant les puissants, mépris pour les règles de conduite sociale ; on dit qu'il vivait dans un tonneau.
Il s’habillait avec des habits rustres, sa nourriture était simple et il dormait dans les rues.



On raconte que le grand roi Alexandre, qui admirait le détachement de Diogène, vint un jour lui rendre visite.
Diogène était alors à moitié nu au soleil.
Alexandre le Grand, commença la conversation ainsi : « Je suis Alexandre le Grand.»

et le philosophe a répondu : « Et moi, Diogène le cynique ».

Puis Alexandre le Grand continua: « Demande-moi ce que tu veux et je te l'obtiendrai ! »

Diogène leva la tête et répliqua simplement:

«Tu peux te pousser pour ne pas m’enlever la lumière du soleil».

Alexandre fut tellement impressionné par cette réponse, tant il admirait la maîtrise et le détachement du cynique, qu'il est reparti en disant :

« si je n'étais pas Alexandre, je voudrais être Diogène».

Selon la légende, Diogène serait mort à Corinthe, le même jour qu'Alexandre le Grand.



Diogène enseignait constamment que la liberté a un prix.
Pour être totalement libre, il ne faut pas être attaché à des biens matériels, car tout ce que l'on possède nous possède en retour. Ne rien avoir, et ne dépendre de personne, cela vous parait-il un exemple à suivre ?

Sans aller jusqu'à cette démarche extrême ...
" A quoi seriez-vous prêt à renoncer pour votre liberté ?"

Allez, à vos copies, vous avez 4 heures !!!

Au plaisir de vous lire ... Enjoy !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.point-fort.com/index.php/trackback/456

Haut de page