Federer ... toujours plus haut !!!

A 35 ans, le Suisse signe un come-back éblouissant après de longs mois d'absence. Et contre son meilleur ennemi, avec qui il a offert une finale de rêve.

FEDERER_18_3.jpg

Roger Federer est venu à bout de Rafael Nadal en finale de l'Open d'Australie en s'imposant en cinq manches 6-4, 3-6, 6-1, 3-6, 6-3. Le Suisse remporte le 18e Grand Chelem de sa carrière au terme d'un exceptionnel combat et d'un cinquième set ahurissant.

federer_18_1.jpg

Les spectateurs de la Rod Laver Arena et le monde du tennis l’attendaient depuis 2011 et une finale à Roland-Garros. Une finale de Grand Chelem entre Rafael Nadal et Roger Federer. Et les deux hommes ont fait plaisir à leurs supporters en offrant une finale superbe et accrochée. Cinq sets, un spectacle exceptionnel par moments entre les deux légendes vivantes de ce sport, mais il fallait un vainqueur. Et le Suisse est allé au bout de lui-même pour s’imposer et mettre fin à sa série noire face à Nadal alors qu’il restait sur quatre finales de Grand Chelem perdues contre le Majorquin. Au bout de près 3h37 de jeu, le Suisse, à 35 ans, après six mois d'arrêt pour soigner une blessure à un genou, remporte son 18e Majeur. Les mots manquent pour décrire une telle légende.

La joie a été à la hauteur de l'attente. Cinq ans et une victoire à Wimbledon en 2012, et de très longues secondes après un énième "challenge" après un dernier coup droit, finalement jugé gagnant... Roger Federer pouvait exulter. Il tenait enfin son 18e Grand Chelem, il a à nouveau battu Rafael Nadal, lui qui l'avait tant barré la route par le passé. Il y a huit ans dans cette arène, c'est le Suisse qui laissait couler quelques larmes après un superbe combat en cinq sets face à l'Espagnol. Il a pris sa revanche au moment où personne ne misait sur lui avant le début de la quinzaine. Car six mois avant, Federer mettait fin à sa saison brutalement pour reconstruire son corps. Il est arrivé frais à Melbourne et a déployé des trésors de jeu. Le coup droit bien sûr, le service, mais aussi un revers si solide sur lequel appuyait Nadal au moment de sa totale domination sur Federer. Il appuyait, comme sur une blessure à vif, mais cette fois, le Suisse n'a pas craqué.

FEDERER_18_2.jpg

SOMMETS

Mentalement, le combat entre les deux hommes a été énorme. Immense. Ils se sont répondus, ont breaké, débreaké, envoyés une pluie de coups gagnants (75 pour Federer, 39 pour Nadal). Federer a attaqué pied au plancher (6-1 en 34 minutes), puis Nadal a profité de la baisse de régime au deuxième set pour recolller. Dans la troisième, Federer a plané à des hauteurs rarement vues. Une tornade a emporté Nadal balayé 6-1. Mais l'Espagnol est insubmersible, il a encore recollé à deux manches partout. Dans ce quatrième set, il a montré qu'il était bien de retour à un très, très bon niveau.

FEDERER_18_4.jpg

Le public voulait un duel épique, il allait l'avoir au cours d'une ultime manche dantesque. Le Bâlois, sûrement un poil plus frais malgré l'appel du médecin au cours de la cinquième manche et un temps mort médical avant cette manche décisive, a su revenir alors qu'il était mené 3-1. Il lui aura fallu six balles de break mais il est reparti et le match a définitivement basculé. Tous les points ont été accrochés, certains ont été faramineux.

Le point du match ...

Nadal a lutté. Mené 0-40 à 4-3 pour Federer, il est revenu avant de craquer. Un dernier baroud - une balle de match sauvée - n'allait pas empêcher Roger de jubiler. A 35 ans, il est le plus vieux joueur depuis 1978 à remporter un Majeur. Sans doute le plus riche en émotions.

Avec 18 Grands Chelem, il est vraiment tout seul, tout en haut.

RÉGALEZ VOUS, avec ce résumé en image !!!!

Allez, au plaisir de vous lire ... Enjoy !!!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.point-fort.com/index.php/trackback/1324

Haut de page